« Illusions mélancoliques », par Mia Dezelles

Pour ce dimanche matin, nous vous proposons un texte aussi beau que chargé de tristesse. Bonne lecture et bon dimanche à toutes & tous !

« Illusions mélancoliques », par Mia Dezelles

Quand j’étais jeune, je voyais le monde à travers une fenêtre.
Il paraissait merveilleux, j’étais prête au reluisant mystère.
Je le suppliais d’être à la hauteur de ce spectre.
Puis j’ai traversé la paroi de verre, à l’endroit précis où mon esprit
erre.
Découvertes, rencontres joie bonheur et désespoirs entremêlés.
J’ai persisté à vivre chaque instant de ce que le monde m’offrait.
Peine, tristesse et pluie ont embué la fenêtre,
Ce n’est plus un paysage reluisant mais un vide de l’être.
Combien d’espoirs déçus devrais-je essuyer,
Combien de rêves entiers se sont brisés.
A travers la lucarne, ma vision s’était muée en un idéal.
Une soucoupe pleine d’illusions et de rêveries sans égales.
J’ai tant rêvé le monde,
Que j’ai oublié
Que rien qu’a le vivre
Il se montre sans pitié.
Pourquoi suis-je si seule ?
Mon cœur s’emplit et s’attriste,
À nouveau je m’esseule,
Mélancolie, tu es mon unique sinistre.

Toi aussi, participe à notre Appel à Poème !
Plus d’infos ici : https://latelierpoeme.fr/…/meme-a-distance-appel-a-poemes/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s